Italiano

L'Hydrographie et les sources
(Maria Rita Lai, Stefano Loddo, Rita Puddu) 

barra.gif (1564 bytes)

Le réseau hydrographique est constitué d'un réseau à écoulement radial centrifuge. En effet, à partir des reliefs centraux les vallées suivent les directions préférentielles (NNO - SSE, NNE - SSO et parfois E-O) déterminées par la tectonique hercynienne et alpine. En général, le réseau est d'abord assez étroit et profondément incisé, avec un cours en méandres, puis il s'élargit aux débouchés dans la zone de piémont et de plaine.

lilloni.jpg (31489 byte)
Le Rio Lilloni dans les environs de Villa San Pietro

spindula.jpg (27231 byte)
Laghetto sul Rio Sa Spindula

alveo.jpg (52039 byte)Les cours d'eau présentent tous un caractère torrentiel, et il y en a peu qui semblent posséder une action continue de creusement, même dans leur lit mineur, pendant toute l'année. Les débits sont en effet en étroite corrélation avec le régime des pluies, lesquelles diminuent sensiblement pendant la période estivale. Les cours d'eau principaux, le Rio Gutturu Mannu, le Rio Guttureddu, le Rio Is Canargius, le Rio Palaceris, le Rio Mannu (Rio di Santadi), le Rio di Monte Nieddu (Rio di Pula), ont un lit alluvionnaire composé de sables et galets arrondis et hétéromètriques, parfois de dimensions remarquables (50 cm - 1m). Ceci dénote une forte capacité de transport des matériaux les plus grossiers, indiquant des périodes actuelles ou du passé récent, durant lesquelles la quantité d'eau qui s'écoulait dans ces chenaux a pu atteindre des débits vraiment considérables.

Les sources sont très nombreuses, mais celles au débit important sont situées principalement dans le complexe karstique développé dans les roches carbonatées cambriennes. Parmi les plus connues celles de Nuxis, Santadi et Villamassargia, qui alimentent des réservoirs souterrains de taille notable, et aussi au débit considérable. On note aussi la source de Zinnigas (Siliqua), qui naît dans les roches paléozoïques, en l'occurrence ici des schistes.

Quelques unes des sources présentes entre Narcao, Nuxis et Siliqua se caractérisent par un certain degré de thermalisme (entre 20° et 30 °C) à cause de la circulation profonde de l'eau.


Le bassin artificiel
de Bau Pressiu (Nexis)

BIBLIOGRAPHIE

 AA.VV.(1996) - Carta Geologica della Sardegna in scala 1:200.000, Foglio Sud .

Barca S., Di Gregorio F. (1993) - Geologia e Paesaggio In: I Parchi della Sardegna: Sulcis. Edisar, Cagliari.

Carmignani L., Cocozza T., Gandin A., Pertusati P.C. (1982) - Lineamenti della geologia dell’Iglesiente Sulcis. In: Guida alla Geologia del Paleozoico Sardo. Società Geologica Italiana, Cagliari.  

barra.gif (1564 bytes)

Isola Sarda © 1997-2005 - Associazione Culturale Ciberterra - Responsabile: Giorgio Plazzotta
I contenuti appartengono ai rispettivi autori - Tutti i diritti riservati
The contents belong to the respective authors - All rights reserved